L’Epiphanie aux États-Unis

Adieu veaux, vaches, cochons… et galettes des rois !

L‘Epiphanie n’est pas célébrée aux USA, hormis en Louisiane dont l’héritage français est toujours vivace et où l’on retrouve un « kings cake » (gâteau des rois) un peu différent de ce que l’on connaît en France :

Une couronne décorée de sucre de trois couleurs : pourpre représentant la justice, verte pour la foi et l’or symbolisant le pouvoir. (source: louisinanacooking)

Dans les autres États, l’Epiphanie n’est célébrée qu’à l’église, à l’office du dimanche et, bien sûr, par la communauté française.

La galette/gâteau des rois étant une spécialité française, certaines pâtisseries françaises en proposent -souvent sans la fève, omise volontairement car l’agence de sécurité alimentaire américaine interdit les articles non comestibles dans les confiseries (l’oeuf Kinder Surprise, par exemple, ne commence qu’à faire son apparition aux USA dans certains États, interdit auparavant)-.

Personnellement, je n’ai pas trouvé de pâtisserie qui la vende, à Cleveland. Les deux enseignes proposant des délices de France, proches de notre domicile, ne connaissaient pas cette tradition :

– « Errr what do you mean with galette des rois ? » (euh qu’entendez-vous par…)

– « A charm inside ??? » (une fève à l’intérieur ???)

– « Well… yes a porcelain miniature inside the pastry » (un petit sujet de porcelaine dans la pâtisserie)

Là, c’en était trop pour eux ! [ah ces Frenchies…]

Bref, cette année, on mangera une galette fait-maison !

Faire la galette des rois n’est pas un problème, par contre la fève est difficilement remplaçable…

Un petit bonbon inséré par dessous la galette, une fois refroidie, fera l’affaire tant pis !

Et puisque j’ai le choix, la frangipane traditionnelle étant un peu particulière pour les enfants (en tout cas pour les miens !), j’ai testé celle à la crème d’amande au chocolat.

Pas très jolie mais « French-ment » bonne !

(recette Marmiton, quantité légèrement modifiée en réduisant le sucre, le chocolat et le beurre -doux-).

Évidemment, DEUX couronnes indispensables, pour nos Twincesses, fabriquées ensemble pour les occuper un jour de neige…

 

Les « wise men » (rois mages) sont arrivés, au revoir le sapin, joyeuse Epiphanie !

 

Share

About Carine

Laisser un commentaire