, ,

Road trip en famille : Chicago

Contrairement à notre premier road trip au Canada, ce second et dernier voyage en voiture jusqu’à Chicago avant notre retour en France, ne faisait pas vraiment partie de notre « to do list ». Mais quelle chance d’avoir pu le rajouter !

Nous avons saisi l’opportunité du premier tour électoral où les Français résidant dans le Nord de l’Ohio devaient se déplacer dans l’Etat voisin pour voter, à Détroit dans le Michigan. Détroit se trouvant à 240 km de Cleveland, tant qu’à faire des kilomètres, pourquoi ne pas visiter Chicago ! La bonne excuse…

– 1.400 kilomètres sur 72 heures,

– 13 heures de route,

– 3 États traversés : Michigan, Indiana et Illinois.

 

Notre passage à Détroit à été très court, juste le temps de voter ; la ville se classant, dit-on, dans le palmarès des villes les plus dangereuses des Etats-Unis. Mythe ou réalité, nous avons décidé de ne pas nous y attarder, surtout que nous étions limités dans le temps. Par ailleurs, les paysages de banlieue ne nous ont pas vraiment attirés, tout comme d’autres villes me direz-vous… Par contre, nous retiendrons de ces paysages :

• l’ancien royaume Ford avec des usines à perte de vue où Henry Ford installa sa toute première fabrique au début des années 1900, ce qui valut d’ailleurs à la ville le nom de Motor City.

• nombres d’usines désaffectées, n’ayant pas survécu aux années de crise économique.

 

Nous avons donc repris la route une fois notre devoir de citoyens effectué, un grand moment pour Bro. Finger qui votait pour la toute première fois !

Nous avons traversé l’Etat de l’Indiana tout en suivant notre GPS mais sans pour autant prévoir de visites particulières. Moi qui aime tout programmer depuis la naissance de nos Twincesses, avec le travail prenant de Daddy Finger, je dois avouer que j’étais un peu frustrée, par peur de rater quelque chose d’intéressant.

En route, le mieux c’est de se perdre. Lorsque l’on s’égare, les projets font place aux surprises et c’est alors, mais alors seulement que le voyage commence. » – Nicolas Bouvier

Et « Nicolas » avait bien raison !

Parmi nos arrêts, la pause la plus belle et distrayante pour tous : les dunes de State Park. Un magnifique endroit préservé de dunes et de plages avec vue sur la skyline de Chicago, au bord du lac Michigan mais trop loin pour être immortalisée…

 

 

A défaut de tremper les pieds dans le Michigan, une promenade pieds nus sur le sable pour nous détendre de ces kilomètres engloutis en quelques heures seulement.

 

Grimper sur les dunes : un moment rigolo et fatigant pour reprendre la route plus facilement !

 

 

Au revoir les dunes de sable, direction les gratte-ciel de verre et d’acier : let’s go to Chicago !

 

Quelques minutes à peine dans la ville et déjà l’impression d’être dans un film !

 

Le charme des bâtiments anciens et des gratte-ciel modernes.

Premier coup de cœur, les issues de secours des vieux bâtiments qui me rappellent une scène de West Side Story (ok, l’histoire se passe à Broadway…) mais on pourrait citer aussi « Nés pour danser »,  les films retraçant la vie d’Al Capone et bien d’autres !

 

Deuxième coup de cœur, le reflet des bâtiments anciens sur les façades vitrées des gratte-ciel.

Première soirée, à la recherche d’un endroit pour dîner. Parmi une des spécialités culinaires de Chicago, la « deep-dish pizza« , chez Giordano’s nous avait été vivement recommandée…

 

 

 

 

 

Arrivés chez Giordano’s, une heure d’attente ! Nous nous faufilons jusqu’à l’accueil, nous nous enregistrons pour une prochaine table et recevrons un SMS lorsque l’une d’elles se libèrera. Hors de question d’attendre sans rien faire, une promenade sur les « Champs-Elysées » du Midwest s’impose : direction Magnificent Mile.

 

La Water Tower , un des rares bâtiments à avoir échappé à la destruction lors du grand incendie de Chicago de 1871.

 

 

American girl place … où comment faire chauffer sa carte bancaire en l’espace de quelques minutes, pour le plus grand plaisir de ses princesses. Sauvés par le gong, le magasin fermait ses portes, nous avons juste eu le temps de visiter… sans passer par la caisse. Non, non, attendez la suite avant de crier « mère indigne » !

Des poupées, des accessoires, des tenues vestimentaires identiques pour l’enfant et sa poupée, des bijoux et des chaussures. Mais ce n’est pas tout ! Une fois que votre princesse aura choisi sa poupée, elle pourra donc l’habiller de la même tenue qu’elle aura choisi pour elle, la faire coiffer à l’espace « coiffure » de la boutique, lui faire percer les oreilles, lui offrir… un soin facial, prendre le thé avec elle, et se faire prendre en photo avec sa nouvelle copine… (ah alors ? Toujours « mère indigne » ?)

La démesure Américaine… mais au fait, combien cela coûte-t-il ?

• Plus de 100 $ la poupée,

• Une quarantaine de dollars pour une jupe enfant, rajouter la moitié pour avoir le même modèle version poupée.

• Une queue de cheval ? Des boucles ? Un chignon pour la poupée ? Entre 10 et 25$…

Le téléphone de Daddy Finger a vibré, une table va se libérer chez Giordano’s, cela tombe bien car nous avons très faim !

 

Le lieu est très prisé, après avoir attendu plus d’une heure notre table, nous attendrons autant pour recevoir notre commande…

 

La fameuse pizza « deep-dish »  ! Faite dans un « plat profond » (telle est la traduction de « deep-dish »), en effet, cette curiosité made in Chicago est bien profonde. Un bon dix centimètres, une garniture très épaisse. Une spécialité que nous avons appréciée, du moins la première part car, comme indiqué dans leur publicité « ici, c’est plus gros qu’ailleurs ». La publicité ne ment pas, à trois adultes, on n’a pas pu la finir. Si la « deep dish » n’est pas un modèle de gastronomie, elle reste cependant une spécialité de la carte postale de Chicago, à découvrir.

C’est tout pour ce samedi qui fut vraiment bien rempli !

 

℘ ℘ ℘ ℘ ℘ ℘ ℘

Hello dimanche ! Deuxième  journée à Chicago : visite de la Loop (la boucle, en français), le quartier culturel mais aussi des affaires : le parc du Millenium, peut-être le parc le plus artistique de la ville avec ses sculptures et fontaines, et les rives de la rivière Chicago. Nous prenons le métro pour y aller, ce qui amuse beaucoup nos Twincesses.

 

 

 

 

 

Des reflets plein les mirettes ! Et toujours ces vieux escaliers issue de secours si typiques… J’adore !

 

Nous passons devant l’Institut des Arts , un homme nous interpelle et pointe du doigt un panneau juste derrière nous. Je le cherchais justement !

Le point de départ historique de la très mythique route 66  ! C’est ici que tout commence. Si vous suivez cette route, vous chevaucherez trois fuseaux horaires pour vous retrouver à Los Angeles quelques 3.600 km plus loin. Un road trip que j’aurais adoré faire !

 

 

 

Deuxième arrêt, la  Crown Fountain  et ses visages d’habitants de la ville qui défilent sur ses façades est une œuvre du Catalan Jaume Plensa. Sûrement le monument préféré de nos Twincesses…

Comme une irrésistible envie de tremper leurs pieds… et tout le monde suit le mouvement !

 

Après cette petite pause détente, nous continuons notre chemin car nous avons un rendez-vous avec Anne-Claire et son fils, une famille Française installée à Chicago, « rencontrée » virtuellement grâce à mon blog et surtout un commentaire laissé sur un de mes billets. Rendez-vous au Maggie Daley Park, une super aire de jeu pour enfants aux pieds des gratte-ciel.

Nous arrivons ensuite devant la Porte des nuages ! Si, si ! The Cloud Gate, est une sculpture de l’artiste Britanique Anish Kapoor. Plus connue sous le nom de The Bean   (le haricot) dû à sa forme, elle est l’un des symboles représentant Chicago.

 

Recto , verso ⇓.

Géniale cette vue différente sur la skyline, non ?

 

Un concentré de gratte-ciel, parmi lesquels la  Willis Tower  (Tour Willis), anciennement connue sous le nom de Sears Tower, le deuxième bâtiment le plus haut des Etats-Unis après le One World Trade Center. 103 étages, 527 mètres. La construction de cette tour fût un concept tubulaire innovant, repris pour construire la Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel du monde. Il est possible de se rendre au dernier étage de la tour pour accéder au Skydeck, moyennant finance, plate forme d’observation qui se trouve à 412 mètres du sol. Lorsque le vent souffle, on peut y sentir le bâtiment bouger et, par beau temps, admirer une vue dominant tout l’Illinois.

Où trouver cette tour vertigineuse ? 233 South Wacker Drive.

 

Le fameux Maggie Daly Park ! Et une rencontre très sympa à la clé.

 

 

Avant de se quitter, Anne-Claire nous fait une petite visite guidée rapide dans une partie de la Loop jusqu’à la Chicago River.

La Tour Champagne  ! Voyez-vous ce bâtiment dont le haut ressemble à un bouchon de champagne ? Il s’agit en fait du building Carbide et Carbon, exemple de l’architecture Art-déco. La légende raconte que les architectes, Daniel et Hubert Burnham, se seraient inspirés d’une bouteille de champagne pour créer le haut de la tour (couverte de feuilles d’or).

Où trouver ce curieux bâtiment qui abrite le Chicago Hard Rock Hôtel ? 230 North Michigan Avenue ! Et pour avoir un aperçu du style, voir l’intérieur ici.

 

Source photo : Hard Rock Hôtel

 

Autre bâtiment faisant partie du paysage de Chicago, la  Trump Tower ⇑ est un hôtel de luxe de 423 mètres et 96 étages. Quatrième plus haut building des Etats-Unis, aux pieds de la  Chicago River . A la Saint Patrick, la rivière se met au vert fluo (photo ici, sur My Little Parenthèses Facebook).

 

La  tour bouchon  de champagne sous un autre angle, bien entourée !

 

Abraham Lincoln et Perry Como  ! Lorsqu’un Président rencontre un chanteur. Si le président n’est plus à présenter, vous ne connaissez peut-être pas le second personnage. Amateurs de vielles chansons américaines de Noël, tout comme moi, vous avez peut-être déjà entendu une de ses chansons. Moi, j’adore ! J’ai découvert celle-ci et bien d’autres cet hiver. Un grand classique. Je crois que j’aurais un coup de blues lorsque je la réécouterai au moment de Noël, dans notre futur appartement Strasbourgeois, une tasse de thé brûlant à la main ! « It’s beggining to look a lot like Christmas« , rien que d’en parler, j’ai une envie soudaine de neige, de promenade en traineau en famille et de décorer notre arbre de Noël ! Si vous voulez la découvrir, c’est par ici.

Bon et sinon, cette statut se situe sur N. Michigan avenue, face aux bureaux du Chicago Tribune.

 

 

 

Une pause déjeuner très sympa, tout près de notre hôtel dans le quartier de River North.

 

Des nuggets pour nos Twincesses ? Pas du tout ! il s’agit de  pickles frits  à tremper dans une sauce Ranch, c’est bon ! Vous trouverez la recette ici : Old Chicago fried pickles. Sur la troisième photo, le petit plat de pâtes, c’est un  Mac’n cheese, une spécialité crémeuse dont les petits Américains raffolent : « Mac » pour Macaroni et « Cheese » pour fromage (du Cheddar).

Reposés et repus, nous reprenons nos visites : direction Navy Pier !

 

Tiens ? Un épis de maïs ! La Marina City est un complexe composé de deux tours, les pieds dans l’eau. Elle abrite un parking sur les premiers étages, des restaurants, des boutiques, une banque, des appartements mais aussi des bureaux occupent le reste du bâtiment. Vivre à Chicago sans sortir de son building !

Comment s’y rendre ? 300 North State Street, sur les rives de la Chicago River. Mais où que vous soyez dans le centre, vous les apercevrez sûrement !

Coup de cœur pour la façade de ce restaurant ! Boho, the Bohemian house.

 

Cette fois-ci, nous prenons le bus. Dans les bus de Chicago, on peut observer un étrange câble jaune qui longe les vitres du véhicule… Il s’agit d’un système électrique pour demander l’arrêt, pas besoin de se lever pour accéder à l’un des boutons, il suffit de tirer sur le câble.

 

Navy Pier et sa grande roue ! Zone de loisirs, Navy Pier est une jetée longue d’un kilomètre, très appréciée pour ses attractions, ses terrasses et sa promenade avec vue sur la Skyline de Chicago. On y trouve notamment un cinéma, un musée pour les enfants et cette grande roue construite en 1893, dont l’origine était de « concurrencer » la Tour Eiffel construite quatre ans plus tôt. C’est également le point de départ pour effectuer une croisière sur le Michigan.

 

 

 

 

 

Il fait beau et chaud, un pause gourmande chez le glacier Ben & Jerry’s…
 Bizarre cône !

 

 

 

 

 

 

Le soleil se couche sur Chicago. Retour à notre hôtel !

 

℘ ℘ ℘ ℘ ℘ ℘ ℘

Bonjour lundi ! Nous sommes toujours dans la Windy City. La ville du vent, tel est le surnom de Chicago mais nous avons de la chance, il fait très beau depuis notre arrivée.

Une dernière promenade au parc Lincoln  qui est aussi un zoo (l’entrée est gratuite), pour fatiguer les enfants avant de reprendre la route du retour.

 

 

 

Il est l’heure de rentrer, presque six heures de route nous attendent. Encore un superbe weekend. Inoubliable, tout comme notre parenthèse Américaine.

 

 

 

Share

About Carine

You May Also Like

2 comments on “Road trip en famille : Chicago

  1. 22 mai 2017 at 23 h 55 min

    c’etait un plaisir de te rencontrer enfin en vrai ainsi que toute ta famille! tu m’as donne envie de faire une escapade dans les dunes!

    • 23 mai 2017 at 1 h 57 min

      Plaisir partagé Anne-Claire ! Une prochaine rencontre en France, qui sait ? Les dunes de State Park sont très chouettes, amusantes pour les enfants et reposantes pour les parents :-). Des petites dunes mais nous, on y a trouvé notre compte !

Laisser un commentaire