, , , ,

Visiter Cleveland : Severance Hall et son orchestre philharmonique

C’est l’histoire d’un orchestre philharmonique « sans domicile fixe » et d’un hommage d’un généreux donateur à sa défunte épouse, sous fond de crise économique…

Industriel, philanthrope, collectionneur, président de l’association d’arts et de musique de Cleveland dans les années 30, John Long Severance et son épouse Elisabeth firent un don d’un million de $ (par la suite multiplié par trois, représentant la moitié des fonds nécessaires) afin d’ériger le bâtiment qui abritera de façon permanente l’orchestre philharmonique de Cleveland.

Depuis sa création en 1918, le « Cleveland Orchestra » menait une existence nomade, donnant ses représentations dans les théâtres de la ville lorsqu’il ne partait pas en tournées.

Peu de temps après ce don, au début de la construction du bâtiment, Elisabeth Severance décéda brutalement (elle est enterrée au Lakeview cemetery, je le mentionne car je ferai un post à part, c’est un cimetière historique, style Père Lachaise, qui se visite, où sont enterrées des personnalités célèbres telles que le Président Américain Garfields, John D. Rockefellers et Elliot Ness entre autres).

Pendant les mois et les années qui suivirent, John Severance consacra son énergie à la réalisation de ce Hall en hommage à son épouse.

A sa demande, le prestigieux cabinet d’architecture Walker & Weeks apporta à l’édifice une structure des plus élégantes en utilisant les matériaux les plus fins et les technologies les plus avancées disponibles à l’époque. On retrouve dans le design intérieur des fleurs de lotus, les fleurs préférées d’Elisabeth Severance. L’intérieur du bâtiment reflète une combinaison d’Art Déco, d’art nouveau français mais aussi une inspiration égyptienne.

Severance Hall fut construit en 14 mois, en plein crash de Wall Street, la crise boursière qui se déroula à New York, en octobre 1929, marqua le début de la Grande Dépression, la plus grande crise économique du xxe siècle.

La réputation mondiale de l’orchestre est due au travail de fond que George Szell, directeur musical et chef d’orchestre, réalisa durant son mandat de près d’un quart de siècle qui fit améliorer l’acoustique des salles en 1958.

Pierre Boulez, compositeur et chef d’orchestre français, symbole du XXème siècle musical avant gardiste l’a succédé les deux années suivant la fin de son mandat.

Severance Hall a été rénové en 2000, à hauteur de 36 millions de dollars dont 2 millions dédiés à la restauration de son orgue, le « Norton memorial organ ».

Situé au coeur de University Circle, quartier culturel où sont concentrés les principaux musées de la ville, Severance Hall est également un lieu recherché où se célèbrent de luxueuses cérémonies de mariage ; il est en effet possible d’y louer la magnifique salle de réception pour échanger des voeux de mariage devant un maître de cérémonie, organiser un événement privé, etc.

L’orchestre de Cleveland fait partie des cinq orchestres symphoniques américains les plus prestigieux, appelés les « Big Five » (New York, Boston, Chicago, Philadelphia et Cleveland).

Durant la saison estivale, l’orchestre joue au Blossom Music Center de Cuyahoga Falls. Il s’agit d’un amphithéâtre ouvert, on peut y réserver des places assises comme s’installer par terre sur la l’herbe. C’est aussi l’occasion de faire découvrir la musique symphonique à ses enfants ! Les familles amatrices de musiques viennent s’installer sur l’herbe et peuvent pique-niquer tout en écoutant l’orchestre jouer.

Le reste de l’année, c’est Severance Hall qui accueille ses concerts lorsqu’il n’est pas en tournée à travers les États-Unis ou à l’étranger.

La visite commence par l’entrée principale. A l’époque, les plus aisés accédaient à l’entrée principale depuis leur Limousine ou taxi. Le chauffeur les déposaient jusqu’à l’intérieur du hall. Un système de téléphone permettait de communiquer de l’étage supérieur jusqu’au hall où les chauffeurs attendaient la fin de la représentation…

Le sol de marbre rappelle l’affection d’Elisabeth Severance pour les fleurs de lotus.

L’aluminium, alors matériau nouveau, figure autant en tant qu’élément de construction qu’élément de décoration.

« Reinberger  Chamber Hall » est une salle de 400 places, conçue dans le style du 18ème siècle offrant un espace intime pour de plus petits ensembles musicaux. Les numéros de siège en velours sont brodés à la main. Ces messieurs à l’époque pouvaient ranger leur couvre-chef sous leur siège équipé d’une armature pouvant l’y accueillir.

L’Auditorium qui accueille 2100 sièges a été conçu dans un mélange d’art déco et d’art nouveau français. De nouveau, on y retrouve les décorations de fleurs de lotus mais également des feuilles d’aluminium qui dit-on représenteraient la dentelle ornant la robe de mariée d’Elisabeth Severance. Une coque de boiserie est venue compléter le plafond de la salle afin d’améliorer l’acoustique, au dessus de la scène. Cette scène-même qui a la particularité d’être une scène hydrolique, qui s’élève et se baisse pour s’adapter à la représentation donnée (ballet, symphonie, remise de diplômes…). L’orgue Norton Memorial, est un précieux atout de la salle. Fabriqué spécialement pour cette salle, il est composé de 6.025 tuyaux de plomb, bois, étain et zinc dont le plus haut mesure 10 mètres.

Le « Bogomolny-Kozerefski Grand Foyer » d’inspiration égyptienne a été baptisée « la boite à bijoux géante » par les journalistes couvrant l’inauguration du bâtiment. C’est dans cette salle que certains couples décident d’échanger leurs vœux de mariage, devant un maître de cérémonie car contrairement à la France, il est autorisé de se marier n’importe où aux Etats-Unis pourvu qu’en témoigne un maître de cérémonie.

(source vidéo http://www.clevelandorchestra.com)

Share

About Carine

You May Also Like

Laisser un commentaire