, ,

Apprendre l’anglais en cuisinant : B for blueberry buckle

Un samedi gris et pluvieux, la bonne occasion d’organiser un atelier cuisine en anglais avec les enfants !

Alors n’étant pas vraiment bilingue, comme je l’expliquais dans mon billet De retour chez nous, comment m’y suis-je prise ? Et bien, j’ai préparé l’activité en amont.

Après avoir choisi la recette, j’ai écrit quelques mots clés en anglais*. Ma recette était en français mais si elle est déjà en anglais, c’est encore plus simple : vous aurez déjà le vocabulaire dans la bonne langue.

Pour notre premier gâteau dans notre cuisine française depuis notre retour des Etats-Unis, je tenais à tester une recette issue de ce recueil spécial pour moi, comprenant 10 recettes inspirées par la Penssylvanie, un État limitrophe à l’Ohio où nous avons effectué notre parenthèse Américaine. Mais si vous nous suivez depuis un moment, vous savez déjà tout ça !

* Un Amour de Myrtille pour m’inspirer dans ce premier atelier et ma liste composée de quelques mots clés pour ne pas perdre le fil (attention, pas de temps mort avec les enfants sous peine d’énervement en cuisine), que j’ai complétée ensuite par des verbes d’action (pour, add, fold, rub, sprinkle).

 

Au programme donc, nous avons préparé un blueberry buckle !

Mais qu’est-ce donc ? Il s’agit d’un dessert d’antan, l’un des plus anciens desserts Américains même, aux myrtilles, recouvert d’un Streussel. Et vivent l’Alsace et ses premiers Amish immigrés aux Etats-Unis au XVII ème siècle !

 

 

 

Un gâteau vraiment moelleux et pas trop sucré comme on l’aime !

 

 

Penser à mieux mélanger les myrtilles la prochaine fois ! Edit : alors, Estelle Tracy l’auteur de ces délicieuses recettes me confirme que ma façon de procéder était la bonne : les myrtilles sont réparties sur le gâteau avant cuisson et comme elle le dit si bien en commentaire, « on les laisse faire leur vie dans le four », ce qui leur donne cet effet rustique que j’aime tant.

 

Une tasse de café aurait merveilleusement complété cette pause gourmande pour les grands !

 

Vous aimeriez initier vos enfants à l’anglais ? Vous pourriez commencer par énumérer les noms des ingrédients en anglais avec vos bout’choux pendant que vous cuisinez ensemble !

De même, pas besoin de parler l’anglais « fluently » pour se lancer ! Google is your friend, il suffit de prendre un peu de temps pour chercher les mots qui pourraient vous manquer. Je me suis aidée de ce lien ici pour ne pas être à court de vocabulaire.

 

Et pour terminer cet atelier ludique et gourmand, une contine sur le vocabulaire alimentaire que mes Twincesses ont découvert aux Etats-Unis :

 

Pour permettre aux enfants de travailler l’oral, on reprend la chanson en choeur mais on peut aussi la continuer en inventant d’autres mélanges rigolos.

 

Si vous aussi vous faites des activités en anglais en famille, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour échanger des idées !

 

Un Amour de Myrtille vous fait de l’oeil aussi ?

 https://gumroad.com/estelletracy

 

Share

About Carine

7 comments on “Apprendre l’anglais en cuisinant : B for blueberry buckle

  1. 4 juillet 2017 at 0 h 03 min

    Merci Carine pour ce tout premier billet au sujet de mon recueil ! Pour le buckle, je suis ravie qu’il t’ait plu mais pas besoin de melanger les myrtilles la prochaine fois : les fryuits d’un buckle sont repartis sur l’appareil avant cuisson et on les laisse faire leur vie dans le four. C’est un peu rustique et c’est pour ca qu’on aime ca ! Ton billet a fini de me convaincre de publier une version US l’an prochain… Je t’en mets un de cote pour tes twincesses !

    • 4 juillet 2017 at 7 h 33 min

      Avec grand plaisir Estelle !
      C’est noté pour les myrtilles sur le buckle, en fait c’était ma première impression concernant l’effet rustique mais par curiosité, avant de publier mon billet je voulais voir sur le net s’il y avait des photos de buckles et là on les voit toutes bien réparties. Donc je me suis dis que finalement il aurait fallu les mélanger. Je suis contente que ma première impression était la bonne 🙂 ! Moi j’aime le rustique.
      On a hâte de voir cette édition anglophone, je suis certaine que les gourmands non francophones apprécieront ces vraies saveurs Américaines !

  2. 15 septembre 2017 at 10 h 11 min

    Coucou, je viens de te découvrir sur Instagram (et vice versa ☺️), j’ai trouvé un cours de cuisine en anglais adapté à trois différentes tranches d’âge : 4-7, 8-11 et les ados. Dis moi si tu veux plus de détails. Je l’ai acheté l’année dernière et j’ai vraiment beaucoup aimé.

    • 15 septembre 2017 at 20 h 23 min

      Coucou ! Bien sûr que ça m’interesse ! Merci 🙂

  3. 19 septembre 2017 at 15 h 59 min

    Hello, je découvre tout juste votre blog et cesont le premier article que je lis. Ce blueberry buckle a l’air d’être bon. En plus, j’adore les myrtilles dans les pâtisseries, c’est tellement délicieux.

    • 28 septembre 2017 at 8 h 09 min

      Hello Cassandra !
      Le blueberry buckle nous a vraiment surpris par sa texture aérée, pas étouffante du tout. D’ailleurs, j’en ai fait un de nouveau il y a quelques jours, pour le porter en dessert chez des amis, avec de la glace à la vanille : un succès 🙂 !
      Myrtilles et crumble à la cannelle sur le dessus, moi j adore 🙂
      Nous avons redécouvert les myrtilles aux Etats-Unis, les plus petites mais plus savoureuses : les myrtilles sauvages, bien meilleures pour moi que les plus grosses qui sont en fait des bleuets.

Laisser un commentaire